Apprendre l’indépendance épisode 01 – initiation à l’indépendance binaire à la batterie

30 décembre 20123 Commentaires

flattr this!

Première vidéo de cette nouvelle série sur l’indépendance à la batterie, Stéphane Geille vous propose ici une initiation à l’indépendance en binaire.

Apprenez les bases, ce qu’il faut savoir pour bien démarrer vos premiers rythmes en binaire. Des notions sont abordées, comme le temps, le métronome, qu’est-ce que le binaire dans le rythme, les débits rythmiques et les premiers jeux de cymbale pour accompagner ces patterns de grosse caisse, caisse claire et travailler l’indépendance.

L’indépendance

Il s’agit de faire des rythmes différents avec chaque membre. Chaque pied fera une phrase rythmique ainsi que chaque main, le tout joué ensemble dans le même débit rythmique pour commencer. Voilà ce qu’est l’indépendance à la batterie.

Le métronome

Le métronome, quant à lui, fournit le temps musical. Ce dernier, appelé aussi un « clic », nous donne un repère régulier de la pulsation. Pour l’exemple, dans un rythme dont la signature est en 4, aussi appelé 4/4, le son du premier temps peut être différent pour vous aider à entendre les cycles de 4. Le tempo est régulier avec un clic et nous aide à travailler la régularité rythmique et à stabiliser notre placement rythmique, vital pour un batteur.

Le binaire

On parle de binaire pour les rythmes dont la décomposition se fait en 2 ou en multiples de 2, c’est-à-dire qu’on peut diviser la pulsation en 4, en 8, etc… Dans les exemples et exercices rythmiques de cette vidéo, on se contentera de diviser le temps en 2 maximum.

Les exercices

Pour commencer les exemples, Stéphane vous montre une succession de rythmes grosse caisse, caisse claire en croches binaires. Ensuite, il s’agira de rajouter avec votre main forte – en général, la droite pour les droitiers et inversement, la gauche pour les gauchers – un jeu de cymbale dans le même débit rythmique par dessus ces schémas de grosse caisse, caisse claire.

  1. Dans le premier exemple, vous jouez lentement 2 mesures de chaque rythme puis vous passez au suivant. Seules votre grosse caisse et votre caisse claire (à la main faible donc pour ceux qui ont suivi) sont jouées. Bien évidemment si ces rythmes sont nouveaux pour vous, restez plus longtemps que 2 mesures dessus pour chacun, prenez le temps de vous mettre à l’aise avec chacun, de bien les faire en place avec un métronome assez lent avant de les enchaîner et de passer à la suite. N’hésitez pas à y consacrer du temps, n’allez pas trop vite si c’est nouveau pour vous.
  2. Dans le second exemple, Stéphane vous montre un premier jeu de cymbale, aussi considéré comme un ostinato, c’est-à-dire une phrase, un rythme qu’on répète à l’infini sans variante. Ici donc le jeu de cymbale présenté est en croches, jouez 2 coups par temps, un sur le temps, un sur le contre-temps, c’est-à-dire entre les temps. Vous pourrez écouter le jeu de cymbale seul puis joué avec les rythmes grosse caisse, caisse claire du premier exercice. De la même façon, prenez votre temps, mettez vous à l’aise avec chacun avant de les enchaîner. Vous verrez qu’avec cette série d’exercice, vous serez rapidement en mesure de jouer des patterns présents dans beaucoup de musiques binaires ou occidentales.
  3. Dans le troisième exemple, vous changez le jeu de cymbale en ne jouant que les noires. La cymbale va donc tomber sur le clic et le reste (grosse caisse et caisse claire) doivent se caler dessus et autour sans bouger avec la meilleure régularité possible. Stéphane vous joue 2 mesures de chaque pattern avec ce jeu de cymbale, si vous êtes déjà au point, essayez d’en faire autant pour varier vos rythmes sans changer le jeu de cymbale de la main droite (ou gauche).
  4. Enfin dans le quatrième exemple, vous apprenez à jouer toujours sur ces mêmes rythmiques GC-CC la cymbale en contre temps. Il s’agira de jouer cette fois la cymbale entre les clics, précisément les croches en l’air ou le « et » de chaque temps.

Pour conclure,

Prenez le temps de vous mettre à l’aise avec chaque rythmique, chaque rythme de façon isolée puis ensuite de les enchaîner avant de rajouter la cymbale, des variantes ou d’autres difficultés. Vous pouvez aussi comme le suggère Stéphane, et comme il le jouera dans les prochaines vidéos, mettre une crash sur les premiers temps à chaque fois que vous changez de pattern notamment plutôt qu’à chaque premier temps. Notez que sur le dernier jeu de cymbale qui est à contre-temps, la crash ne sera pas sur le débit de vos cymbales mais inversée car le 1 ou les temps ne sont pas joués dans ce jeu là. Vous pouvez également mettre le charleston au pied sur les temps ou si c’est trop rapide, sur le 1 et le 3 ou le 2 et le 4. Variez le plus possible mais prenez le temps de maîtriser chaque étape avant de changer des choses. Pour aller plus loin, regardez la deuxième vidéo sur l’indépendance à la batterie.

Si vous avez aimé ce cours, dites le, partagez le, si vous avez des questions, des remarques, laissez nous un commentaire ci-dessous, nous y répondrons avec plaisir ! Bon travail, amusez vous bien !

Classé dans: Cours de BatterieTechnique batterieTuto Vidéos
Marqué par:

Commentaires (3)

Rétrolien | Flux RSS des Commentaires

  1. ezechias bonzi dit :

    bonjour mr stephane geille moi c est ezechias bonzi et je reside en cote d ivoire et j aimerais prendre des cours avec vous si possible parce que je suis un fan de la batterie et j aimerais avoir une formation qualifiée. merci d avance. voici mon contact et j aimerais avoir le votre si possible.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Back to Top

%d blogueurs aiment cette page :