Cours batterie : gestuelle baguettes pour roulés et accents

25 septembre 20123 Commentaires

Flattr this!

Cours de batterie en vidéo sur la gestuelle des roulés et des accents.

Stéphane Geille professeur de batterie du réseau H.G.T vous explique comment jouer plus vite et plus fort avec un meilleur contrôle, des techniques et des exercices pour jouer les coups doubles, travailler les remplissages et les accents.

La gestuelle des coups doubles expliquée dans ce tuto vient directement du mouvement qu’on appelle la bascule. Ce mouvement se compose d’un aller où on lance la baguette en la laissant rebondir et d’un retour en fermant la main et en faisant remonter le bras. En accélérant, le bras va réduire l’amplitude de son mouvement et ce sont les doigts et les poignets qui vont petit à petit prendre le relais. Ce ne sont pas les mêmes muscles qui sont sollicités lorsqu’on fait l’aller et le retour ou le poussé et le tiré. Cela permet de tenir beaucoup plus longtemps qu’avec un mouvement linéaire et sans se fatiguer.

La plupart du temps, on commence à travailler les coups doubles avec le roulé, ce qui implique de rapprocher les coups d’une certaine façon pour pouvoir faire réellement ce qu’on appelle les roulés. Donc ici vous allez voir la bascule adaptée aux roulés. On part de la bascule simple, continue et on rapproche les coups comme dans l’exemple de la vidéo.

La technique ne va pas fondamentalement changer entre les coups faibles et forts, en revanche l’amplitude va être considérablement modifiée. Stéphane vous joue les deux dans la vidéo.

Exercices :

En guise d’exercice, vous pouvez reprendre tous les exemples énoncés précédemment et les travailler un par un en détail. Les coups simples, les coups doubles, les coups forts, les coups faibles, en commençant à droite puis, en commençant à gauche. Travaillez-les sur des phases assez longues de façon à bien mémoriser le mouvement et bien vous concentrer sur la gestuelle et sur le son, le contrôle, votre respiration, etc…

Stéphane vous propose un pattern de deux mesures où vous attaquez sur le premier temps, vous choisissez un débit comme des doubles croches et vous arrêtez sur le troisième temps de la deuxième mesure. Voyez l’exemple dans la vidéo.

Vous pouvez bien sûr travailler faible, fort, moyen, crescendo, decrescendo.

Ensuite pour les accents, gardez ce pattern de deux mesures. Commencez par mettre un accent sur les temps puis, sur les contre temps, sur la quatrième double des temps et enfin la deuxième double des temps. Une fois que vous êtes à l’aise avec ces différents accents sur un débit en frisé vous pouvez, pour travailler les coups doubles, doubler les coups faibles. Stéphane vous montre l’exemple en le jouant. En doublant les coups faibles, vous obtenez un débit deux fois plus rapide ; en revanche la distribution des coups entre la main droite et la main gauche ne change pas, c’est juste que vous jouez les coups simples fort et les coups doubles faible.

Vous pouvez donc à présent reprendre tous les exercices en doublant les coups faibles. N’oubliez pas pendant que vous jouez ça de toujours surveiller votre gestuelle de même que votre son, la précision de votre placement rythmique et la régularité de vos coups. Ce sont les éléments sur lesquels vous devez avoir un maximum de contrôle dans le but de faire ce que vous avez envie de faire à la batterie musicalement.

Pour digérer le tout, on vous recommande deux choses :

  1. une fois que vous avez travaillé les exercices, jouez avec ces gestuelles et les accents. Improvisez en utilisant le même système comme si c’était un sujet,  remplissez en frisé, placez des accents et essayez de faire sonner tout ça. Vous pouvez faire vos accents ailleurs que sur la caisse claire bien entendu si vous avez une batterie, vous avez des toms, vous avez des cymbales, profitez-en, amusez vous avec ! Voyez quels mouvements vous allez devoir faire pour atteindre telle cymbale, tel tom, etc… enfin essayez d’entendre tout ça de manière à bien le contrôler. N’oubliez pas que c’est l’oreille qui doit diriger votre jeu. Ecoutez bien ce que vous faites tout en surveillant ces aspects purement mécaniques.
  2. Une autre solution tout aussi efficace et complémentaire ; vous pouvez travailler sur des systèmes de remplissage avec des shémas qui sont écrits pour ça. Vous en avez plein de très bien dans le cahier d’expérimention d’Hervé Torcheux qui est une vraie mine d’or pour ça.

Si vous voulez plus de détails, plus de renseignements, vous pouvez contacter Stéphane Geille pour prendre des cours de batterie ou encore regarder nos autres vidéos pédagogiques.

Est-ce clair pour vous ? Laissez vos questions et commentaires 😉

Classé dans: Cours de BatterieTechnique batterieTuto Vidéos
Marqué par:

Laisser un commentaire

Back to Top

%d blogueurs aiment cette page :